8 conseils à ne pas louper pour se lancer comme coach de vie !

Uncategorized

Vous êtes coach en développement personnel diplômé·e ou en devenir ? Vous vous demandez comment se lancer comme coach de vie, mais vous ne savez pas par où commencer ? Aujourd’hui, j’ai pris le temps de vous partager 8 conseils sur ce sujet qui pourront d’ailleurs concerner d’autres professionnels du bien-être.Mais pourquoi moi ? En réalité, même si j’exerce aujourd’hui en tant que formatrice en SEO et coach pour les entrepreneurs, j’ai démarré mon projet d’entreprise en tant que coach de vie en 2017. Je connais  toutes les facettes de ce projet passion et je sais ce par quoi vous passez (ou allez passer). Aujourd’hui, je suis toujours au service de l’humain, mais mon activité a pris une tout autre tournure. Rédactrice web, coach en SEO et coach business, j’ai décidé d’utiliser mon parcours personnel et professionnel pour vous aider à rayonner dans votre domaine. Devenir entrepreneur·euse et construire une activité pérenne, c’est souvent tout un art. Et ce, surtout quand on fait son métier avant tout par passion. De ce fait, laissez-moi vous partager en toute bienveillance des conseils pour vivre du métier de coach de vie ! C’est parti !  

 

1. Se former pour devenir coach de vie

se former pour devenir coach de vie

Développer des compétences clés

Le métier de coach de vie n’est pas réglementé, ce qui signifie qu’aucun diplôme ou qu’aucune qualification n’est nécessaire pour exercer cette profession. Cependant, choisir d’accompagner des personnes dans leur cheminement personnel ne s’improvise pas. Même si vous avez des compétences clés comme une bonne écoute, de l’empathie, de la bienveillance, il est important de posséder une bonne formation. Ceci vous permettra notamment de vous protéger. En effet, vous serez parfois confrontés à des histoires de vie difficiles, dont vous devrez vous préserver. De plus, la psychologie humaine est très complexe. Comment réagir face aux mécanismes de transferts et contre-transferts ? Comment déterminer que vous n’êtes pas apte à accompagner une certaine personne car ces troubles sont profonds et relèvent de la psychiatrie ? Même si vous avez l’essence de ce qu’il faut aujourd’hui pour être un bon coach, votre formation vous permettra de développer de nouvelles compétences, d’apporter plus de valeur, mais aussi d’acquérir une éthique professionnelle essentielle au rayonnement de ce métier. Par ailleurs, la concurrence est assez rude dans le monde du coaching et l’utilisation des réseaux sociaux n’a fait que renforcer la nécessité de se démarquer. Face à la multiplication des coachs de vie, les clients ont besoin d’être rassurés quant aux qualifications des personnes qui les accompagnent. Votre formation permettra donc de rassurer votre cible et de trouver des clients plus facilement.

2. Opter pour un statut juridique simple pour débuter comme coach de vie

se former comme coach de vie

Trouver des sources fiables pour faciliter les démarches

Être entrepreneur·euse n’est pas quelque chose d’inné. Il n’est pas toujours évident de faire des choix, notamment en termes de statut juridique (EI, EIRL, EURL, SAS, SASU, etc.). D’ailleurs, le site internet BPI Création a mis en place un outil pour vous guider en ce sens. Vous pouvez également demander des conseils auprès de professionnels qui exercent dans la même branche d’activité que vous. Aujourd’hui, j’ai choisi de vous parler du statut de micro-entrepreneur, car la plupart des life coach optent pour ce choix. Ce statut est parfait pour lancer votre entreprise, en attendant de la voir fleurir et devenir rentable.

Opter pour le régime micro-entrepreneur pour se lancer comme coach de vie

Généralement, les entrepreneurs·euses en herbe appréhendent les démarches administratives. Cela n’a rien d’étonnant, car la compréhension des différents statuts juridiques n’est pas toujours accessible. J’ai donc décidé de vous exposer une version simplifiée du statut juridique le plus populaire chez les coachs de vie.

Quels sont les avantages du statut de micro-entrepreneur ?

  • Vous pouvez créer votre entreprise rapidement et gratuitement sur le site du guichet unique.
  • Vous avez peu d’obligations comptables (déclaration mensuelles ou trimestrielles de vos revenus, rédiger des factures, tenir un livre de recettes, payer vos cotisations).
  • Vous payez des cotisations sociales seulement si vous déclarez un chiffre d’affaires.
  • Vous êtes exonéré de la TVA (jusqu’à un certain montant de CA).

Quelles sont les limites du statut de micro-entrepreneur ?

  • Votre chiffre d’affaires est plafonné à 77 700 euros pour les prestations de service et libérales.
  • Vous ne pouvez pas déduire vos charges (achats de matériel, déplacements, etc.)
  • Vous ne pouvez pas vous associer officiellement avec un autre professionnel.
  • Ce statut est encore vu comme une « activité secondaire » et est donc vu plus à risque auprès des banques ou des agences immobilières.

3. Donner du sens à votre activité de coach de vie

devenir coach de vie

Mettre en lumière ses valeurs profondes avant de passer à l’action

Un·e entrepreneur·euse aligné·e est avant tout un être humain qui se connaît et réalise ses choix en conscience. Pour bâtir une activité qui vous nourrit littéralement et qui vous nourrit de l’intérieur, il est important de se poser les bonnes questions. Pour commencer, quelles sont les valeurs qui vous animent? La bienveillance, l’authenticité, le respect ? Il est essentiel de les connaître pour pouvoir les incarner. N’oubliez pas que ce sont elles qui dirigent vos pensées, vos choix.

Par ailleurs, ce sont de véritables moteurs de passage à l’action. Autant vous dire que c’est crucial dans l’entrepreneuriat ! Ne pas creuser ce sujet, c’est prendre le risque d’abandonner rapidement. En effet, si la seule chose qui vous anime à l’idée de devenir coach de vie, c’est de devenir riche rapidement ou de copier une personnalité qui vous inspire (comme David Laroche), vous avez perdu d’avance. Il faut que ce projet raisonne fortement en vous afin de réussir dans cette voie, semaine après semaine, même quand les premières désillusions seront présentes.

Identifier son « pourquoi » pour gagner en détermination

Pourquoi vous lancez-vous dans le coaching de vie? Par envie de vivre de votre passion ? Autre chose ? Que vous-voulez apporter aux autres ? Quel message souhaitez-vous délivrer ? Quel impact souhaitez-vous avoir ? En répondant à ces questions, vous vous donnez une mission, une source de motivation. Se sentir utile et connaître les raisons qui vous poussent à exercer votre métier de coach en développement personnel est essentiel.

Maintenant, il est temps de penser à vous et d’aborder le « pourquoi du cœur ».Qu’est-ce que ce projet vous apporte à vous-même ? Plus de temps en tant que maman, la possibilité de voyager, l’occasion de pratiquer une passion ? Cette motivation est la plus importante, car c’est celle qui donne de l’essence à votre moteur !

Si votre pourquoi est assez fort, vous pourrez franchir tous les obstacles.

    4. Cultiver votre légitimité pour vous lancer comme coach de vie

    devenir coach de vie

    L’importance de se sentir légitime pour réussir

    Maintenant que vous avez une meilleure conscience de vous-même, il est temps d’affirmer votre légitimité ! Eh oui, le syndrome de l’imposteur est hyper courant chez les thérapeutes et entrepreneurs du bien-être. Pourtant, se sentir légitime est vital pour réussir dans l’entrepreneuriat. Si vous vous excusez d’être là, personne ne viendra acheter vos services. Ce n’est pas à vous que je vais l’apprendre : c’est une question d’énergie ! 

    Et pour donner de la valeur à son travail, il faut savoir s’en donner à soi-même. Est-ce que vous êtes fier de ce que vous apportez aux autres ? De vos tarifs ? De vos services ? Malheureusement, beaucoup de coachs de vie débutants manquent de confiance en eux. Ce sont les cordonniers les plus mal chaussés, comme on dit.

    Ils se comparent à la concurrence, pensent qu’ils n’ont rien à apporter de plus, qu’ils sont trop jeunes pour certains, pas assez légitimes, qu’ils ne trouveront pas de clients. Pour vous aider à devenir plus légitime, n’ayez pas peur d’investir sur vous et de vous faire accompagner par un.e Business Coach. C’est un gros problème des entrepreneurs d’aujourd’hui, ils débutent leur activité avec zéro euro en poche pour se développer et pensent réussir seuls. Pourtant, c’est très difficile d’identifier ce qui bloque notre réussite quand on a la tête dans le guidon, surtout quand on a aucune connaissance en marketing et en vente.

    La combinaison gagnante pour s’affirmer

    L’estime de soi est notre capacité à « être » et c’est surtout la base de la confiance en soi. La confiance en soi, quant à elle, est la conscience que nous avons la capacité à « faire ». Comme nous l’avons vu précédemment, être dans l’action est essentiel lorsqu’on se lance dans l’entrepreneuriat.

    Le manque d’estime de soi entraîne automatiquement un manque de confiance en soi et vous connaissez la suite : syndrome de l’imposteur, pas d’action ou au contraire procrastination active et ainsi de suite. C’est un véritable cercle vicieux et il ne tient qu’à vous de le transformer en cercle vertueux ! Tout comme l’estime de soi et la confiance en soi, le sentiment de légitimité est un état intérieur qu’il faut cultiver.

    Si vous n’avez pas un euro à développer dans un coaching aujourd’hui vous pouvez déjà : trouver un mentor, intégrer un club d’entrepreneurs·euses, écouter des podcasts inspirants, avoir une bonne morning routine, adopter des objectifs réalistes (!!) à court et moyen terme, célébrer chaque victoire. Ceci vous aidera à garder le cap et à rester motivé.

    5. Trouver son positionnement pour devenir coach de vie

    devenir coach de vie

     

    Définir son client de cœur

    Déterminer votre positionnement vous permettra de vous situer sur le marché du bien-être et de vous distinguer de la concurrence. Pour commencer, vous devez définir votre persona ou votre client idéal. En effet, pour pouvoir attirer votre client de cœur, vous devez être en mesure de le décrire de A à Z. Vous pouvez imaginer ses besoins, ses envies, ses blocages, son quotidien, sa catégorie socioprofessionnelle. Plus son portrait sera précis, plus votre positionnement sera limpide.

    De plus, en vous mettant à la place de votre client, vous pourrez plus facilement construire une offre pertinente, apporter de la valeur, proposer des prix adaptés, créer un lien de confiance avec lui. Négliger cette étape, c’est prendre le risque d’être invisible. Cela peut être difficile et frustrant, mais vous ne pouvez pas parler à tout le monde au risque de ne toucher personne…

    Mettre en lumière sa valeur ajoutée

    Pour devenir coach de vie, il faut également que vous travailliez votre identité de marque. Cela passe notamment par mettre en avant votre valeur ajoutée, votre unicité. Qu’est-ce qui vous différencie de vos concurrents ? Vous pouvez vous distinguer grâce à votre histoire, à vos dons, à votre approche, à votre ton, à votre identité visuelle.

    Ensuite, vous pouvez choisir de vous nicher, autrement dit de vous spécialiser (relations amoureuses, hypersensibilité, burn-out, deuil), mais ce n’est pas obligatoire. Définir votre positionnement est important pour pouvoir construire une offre et une stratégie de communication cohérente.

    Lors de cette étape, n’oubliez pas de rester fidèle à vous-même, car parfois à vouloir être trop original ou à vouloir trop s’adapter aux tendances du marché, on en oublie d’être authentique. Être vous même est votre meilleur carte à jouer pour attirer les clients qui comptent pour vous.

      6. Être aligné.e à votre offre et à vos tarifs

      devenir coach de vie

       

      Construire une offre simple

      Maintenant, il est temps de construire votre offre, c’est à dire vos différents services. Elle doit être au service de votre client idéal, mais également au service de votre épanouissement personnel ! En effet, pour vous sentir aligné·e, vous devez prendre en compte votre personnalité, vos valeurs et vos envies.

      Vos services sont un point de rencontre entre « là où vous êtes bon » et « ce que vous aimez le plus ».

      Il est important de souligner que votre offre n’est pas vouée à rester figée. Alors si pour le moment vous n’êtes pas sûr de ce que vous souhaitez proposer, laissez-vous l’opportunité d’en changer plus tard. Au fil des mois, il y aura sans doute des clients qui vous auront marqué et qui vous montreront là où vous voulez aller.

      Comme dans tous les métiers de l’entrepreneuriat, votre offre doit évoluer en même temps que vous afin de préserver votre alignement. Par exemple, dans mon parcours, j’ai débuté en tant que rédactrice web pour de gros sites de voyage, puis j’ai eu envie de former et d’accompagner de jeunes entrepreneurs à rendre leur site plus visibles sur Google. Car pour moi, cela avait plus de sens de les aider à vivre de leur projet.

      Aujourd’hui, je prends énormément de plaisir à accompagner les entrepreneurs à trouver leurs premiers clients et à poser les fondations de leur entreprise, même quand le SEO est le dernier de leur souci. Je me laisse le choix d’évoluer encore car ma priorité est de faire mon métier avec le coeur.

      Mais revenons à vous ! Comme lors des étapes précédentes, vous devrez faire des choix à la suite de ces réflexions. Pour débuter, vous pourrez peut-être proposer seulement 1 ou 2 offres de services différents. Cela vous permettrait de bien maîtriser ce que vous proposez et d’avoir une communication simplifiée. En revanche, pour fidéliser votre clientèle, il pourra être intéressant de proposer des offres complémentaires à moyen terme. Mais soyons honnêtes, cela se réfléchit et c’est bien plus simple de le faire en étant accompagné.

      Se sentir à l’aise avec ses tarifs comme coach de vie

      C’est enfin l’heure du sujet tant redouté : fixer vos tarifs. L’enjeu est important, car il faut prendre en compte le prix psychologique de votre client idéal, mais également la nécessité pour vous d’avoir une activité rentable financièrement et énergétiquement. Il est important de ne pas fixer vos tarifs seulement par rapport à la concurrence et de ne pas dévaluer vos offres. Oubliez cette peur du « trop cher » ou « pas assez cher » !

      Si vous avez des doutes, vos clients en auront aussi. Vous devez vous sentir légitime de proposer vos tarifs et prendre conscience de ce qu’ils impliquent (votre situation personnelle, vos charges financières, vos expériences, vos compétences). Pour moi « un prix juste » doit remplir 3 fonctions fondamentales : rentabilité, éthique et alignement.

      Prenez en compte que les heures passées à communiquer sur vos offres, à attirer de nouveaux clients, les congés que vous prendrez doient être payées également. Cela doit donc être inclu dans votre tarif. Votre rémunération ne se fait donc pas « à l’heure », comme lorsque vous étiez salarié. Et je sais, c’est une prise de conscience difficile à avoir ! Moi il m’a fallu des années ! 

      7. Se faire connaître sur le web quand on se lance comme coach de vie !

      se lancer comme coach de vie

       

      Utiliser les réseaux sociaux pour votre communication

      De nos jours, il est devenu essentiel de surfer sur la vague du digital pour se faire connaître comme coach de vie ! En effet, la concurrence est très rude dans le domaine du bien-être et construire une communauté sur les réseaux comme Instagram est la meilleure façon de partir à la rencontre de votre clientèle. Aujourd’hui, communiquer ne se sert pas seulement à « se faire connaître ». Cela permet également de « créer la confiance » en mettant en avant votre expertise, puis de « créer du lien » en dévoilant l’humain qui se cache derrière le professionnel.

      C’est d’autant plus important pour un coach de vie, dont les relations humaines sont au cœur de son activité. La création de contenu est souvent redoutée à cause d’une méconnaissance des réseaux sociaux (Instagram, Facebook, LinkedIn, Tiktok, Youtube, etc.), de son aspect chronophage, de la peur de s’exposer. Pourtant, elle représente un moyen privilégié pour mettre en place une communication authentique, trouver des clients et fidéliser une clientèle. Lors de mes séances de coaching Business, je vous apprends évidemment à construire une stratégie sur les réseaux sociaux qui vous permettra d’attirer à vous vos clients de coeur.

      Avoir un site internet optimisé pour le référencement naturel

      Être présent sur internet ne se résume bien évidemment pas à être actif sur les réseaux sociaux. Avoir un site internet, un blog et une fiche Google My Business sont aussi des moyens efficaces pour faire connaître votre activité. En revanche, il est essentiel de mettre en place une stratégie SEO pour avoir un bon positionnement sur les moteurs de recherche. L’objectif ? Produire des contenus qui répondent aux attentes des algorithmes et des internautes.

      En effet, il très important de prendre soin de votre référencement naturel, sous peine d’être présent, mais pas visible. L’avantage de ces supports c’est qu’ils sont accessibles à tout le monde et que vous ne risquez pas de perdre votre contenu (bug, piratage, etc.). Sachez que la complémentarité avec les réseaux sociaux est très intéressante en termes de stratégie de contenu, cela vous permet de créer un écosystème digital et d’améliorer votre notoriété.

      8. Réfléchir à la façon dont vous voulez accompagner votre clientèle

      se lancer comme coach de vie

       

      Exercer le coaching de vie en présentiel 

      Il est très rare qu’un·e coach de vie qui débute crée son cabinet, car cette décision implique d’avoir les fonds suffisants. Ainsi, pour débuter votre activité de coach en développement personnel, vous pourrez vous tourner vers des centres pluridisciplinaires où exercent des ostéopathes, des naturopathes ou encore des kinésiologues. Cela vous permettra notamment de partager le loyer, mais également de vous faire connaître auprès de la clientèle des autres professionnels.

      En revanche, cela implique de travailler votre communication locale. Pour cela, vous pouvez notamment demander à votre mairie un partenariat, faire parler de vous dans le journal de votre ville ou encore participer aux événements santé & bien-être de la région. Autre astuce : déposer des flyers ou des cartes de visite chez les commerçants locaux. Ils acceptent souvent avec plaisir.

      Devenir coach de vie à distance 

      Au fil des années, le coaching en ligne est devenu une pratique courante et appréciée de la clientèle. D’ailleurs, la crise sanitaire n’a fait qu’accroitre le nombre de consultations vidéo ! Il existe même un Label E-coaching pour soutenir les coachs de vie qui choisissent de proposer des séances à distance. Si vous optez pour cette solution, plusieurs alternatives s’offrent à vous. Vous pouvez mettre en place un agenda sur votre site internet et proposer des rendez-vous via Teams, Zoom ou encore Skype. Vous pouvez également payer un abonnement pour être référencé·e sur des plateformes de réservation en ligne et proposer des téléconsultations (Zendez-vous, Crenolib, etc.).

      L’avantage d’exercer le coaching à distance, c’est un gain de flexibilité et de temps, des frais moindres ainsi que la possibilité de toucher un public plus large. Bien entendu, ce choix peut être complémentaire à une activité en présentiel.

        Vous l’aurez compris, se lancer comme coach de vie c’est partir à la rencontre de l’humain et de l’entrepreneur·euse que vous êtes ! J’espère que cet article vous aura permis d’y voir plus clair dans les démarches à effectuer pour devenir coach de vie et surtout parvenir à en vivre. N’oubliez pas que tous les projets entrepreneneurials prennent du temps et c’est donc normal de prendre plusieurs mois à trouver vos premiers clients ou encore plusieurs années pour en vivre. Si vous ressentez le besoin de vous faire accompagner dans le lancement de votre activité, n’hésitez pas à découvrir le coaching que je propose à destination des entrepreneurs.

        Première visite sur le blog ?

        Et si vous commenciez par ces articles ? 
        coach en set

        Est-ce possible d’avoir un site visible sur Google sans payer ? Oui ! Et je vous explique comment ! 

        coach en seo

        Comment vivre de sa passion et est-ce possible ? Voici mes conseils sur ce sujet !

        formation en seo

        Comment démarrer en tant que sophrologue ? Où trouver ses premiers clients ? Je vous dis tout !